Nouveau lieu et nouveau concept pour le trentième Olympiadag du COSL

olympiadag

Nouveau lieu et nouveau concept pour le trentième Olympiadag du COSL

Luxembourg – Vendredi 30 juin 2017, a eu lieu la trentième édition de la Journée olympique du COSL (Comité olympique et sportif luxembourgeois) au centre sportif René Hartmann de Dudelange. Les quelques 300 jeunes participants ont pu découvrir la nouvelle mouture de cette manifestation placée sous le thème de l’intégration et du respect.

DSC_1725Cette journée olympique ou «Olympiadag» est un des deux événements annuels majeurs, avec le «Spillfest», du Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL). Depuis sa création, cette journée dédiée au sport a connu plusieurs concepts. La course à pieds des débuts est, 30 ans plus tard, devenue une fête du sport, de la tolérance et de la diversité.

Le COSL et son partenaire, la LASEP (Ligue des Associations Sportives de l’Enseignement primaire), ont décidé d’inaugurer cette année, une nouvelle formule dans un nouveau lieu. Le stade Boy Konen de Luxembourg a été délaissé au profit du centre sportif René Hartmann de Dudelange et d’un concept multiculturel et multilingue.

«Etant donné le nombre important d’enfants de réfugiés dans nos écoles et lycées luxembourgeois, nous avons décidé d’inviter des classes classiques et des classes accueillant des enfants ou des jeunes réfugiés», explique Coryse Simon-Junius, présidente du bureau promotionnel du COSL. Cette trentième édition a donc été placée sous le double thème de l’intégration et du respect, deux valeurs olympiques.

DSC_1902Le but étant pour les jeunes participants de se mouvoir, de découvrir des pratiques sportives et de rencontrer de nouvelles personnes à travers des ateliers de trente minutes chacun. En matinée, les élèves des classes de 5e des lycées Nic Biever de Dudelange, des Garçons à Luxembourg et Classique de Diekirch ont pu découvrir la pratique du handball, du tennis de table, du football américain et de l’escalade grâce aux entraîneurs de différents clubs dudelangeois et des professeurs de sport du lycée Nic Biever.

L’après-midi, ce sont les tout petits des écoles primaires de Weilerbach, Lintgen, Dudelange, Kopstal, Bridel et Merl, qui ont pu explorer des talents cachés en danse, en équilibre, en escalade ou en lutte grâce aux membres de la LASEP. Un certificat du Comité international olympique (CIO) sanctionnera leur participation à cette journée riche en découvertes sur soi et sur les camarades participants.

«Les enfants sont mélangés au sein de groupes. Ils sont donc obligés de nouer de nouveaux contacts et d’aller vers l’autre», note Nicole Kuhn-Di Centa, première vice-présidente de la LASEP, «Les quatre ateliers auxquels ils ont participé pendant deux heures alliaient mouvement, coordination et endurance. Certains présentaient des embûches, mais aucun enfant n’a renoncé. Ils ont essayé et se sont entraidés jusqu’à ce qu’ils arrivent à maîtriser l’exercice.»

Voir les bambins se tendre la main indépendamment des différences, montre que cette nouvelle mouture de la Journée olympique était une réussite.

(Texte & Photos: Sophie Kieffer)